GRAND PRIX D'ESPAGNE 1975

Gp espagne 1975Gp espagne 1975 1

L’effrayant Montjuich de ​ Michael Delaney 05/08/2013  http://www.f1i.fr

... / ... Bien qu’appréciée par les pilotes pour son cadre idyllique et son tracé sélectif, la piste barcelonaise s’attire les foudres du microcosme de la F1 pour ce qui restera comme son dernier Grand Prix en 1975. Dès les premières séances d’essais, les pilotes montent au front et dénoncent la mauvaise fixation des rails de sécurité. Furieux et agacé par l’incompétence des organisateurs, le champion du monde en titre Emerson Fittipaldi tourne au ralenti lors des qualifications en signe de protestation et refuse de prendre part à la course. Si ses collègues lancent un appel à la grève, les organisateurs catalans menacent les pilotes et écuries de poursuites judiciaires en cas de désistement.

Montjuich

 

Pire, la garde civile du général Franco est prête à confisquer les voitures des différentes équipes si ces dernières n’obtempèrent pas. Hormis le double champion du monde brésilien, tous les pilotes prennent finalement le départ donné à 10 heures du matin, corrida espagnole oblige l’après-midi. Mais après une seule boucle parcourue, Wilson Fittipaldi, le frère d’Emerson, et Arturo Merzario se retirent volontairement de la course, laissant leurs camarades s’expliquer sur un tracé devenu bien trop dangereux à leurs yeux. Leurs craintes vont, hélas, très vite se vérifier. Au terme du 23ème tour, dix pilotes ont déjà abandonnés dont sept sur sortie de piste. Le pire est pourtant à venir.

Leader du Grand Prix alors qu’il s’élançait d’une lointaine neuvième place sur la grille, Rolf Stommelen voit l’aileron arrière de sa Embassy-Hill se briser en pleine ligne droite alors qu’il s’apprête à avaler le "stadium jump". L’Allemand perd instantanément le contrôle de sa voiture et s’envole dans un lampadaire tuant cinq personnes. Sérieusement blessé aux jambes, poignets et côtes, Stommelen ne reprendra le volant d’une Formule 1 que trois mois plus tard en Autriche. Interrompue dix minutes après l’accident, la course sacre finalement Jochen Mass (équipier de Fittipaldi chez McLaren) pour ce qui sera son premier et unique succès en F1.

...  / ...

Stommelen

STOMMELEN Rolf

Rolf Stommelen qui échappa à la mort en 1975 au GP d'Espagnesuite suite à la perte de l'aileron de sa F1,  se tua en 1983 aux États Unis quand l'aileron arrière de sa Porsche 935 Turbo se détacha ....

Stommelen rolf

Stommelen rolf 1

Date de dernière mise à jour : Ven 09 fév 2018