FANGIO Juan Manuel

Fangio j m 1Fangio j m

Juan Manuel Fangio, né le  à Balcarce et mort le  à Buenos Aires,.

Cinq fois champion du monde de Formule 1 (en 1951195419551956 et 1957),

Est à ce jour le seul pilote à être sacré champion du monde dans 4 écuries différentes.

Le meilleur pourcentage de victoires sur Grands Prix disputés (24 victoires sur 51 Grands Prix, record absolu),

Son surnom "le Maestro" 

Considéré comme un grand sportif et se comportait toujours dignement

Malgré son palmarès et son talent, Fangio a couru pendant toute sa carrière sans avoir le permis de conduire. Il ne l'a obtenu qu'en 1961.

l'expression « se prendre pour Fangio » ou « faire le Fangio » signifie soit « conduire comme un chauffard », soit « rouler de manière sportive »

« Je le vis pour la première fois au printemps 1949 sur l'autodrome de Modène. Il y avait d'autres pilotes mais je finis par garder les yeux sur lui. Il avait un style insolite : il était le seul à sortir des virages sans raser les bottes de paille à l'extérieur. Je me disais : cet Argentin est vraiment fort, il sort comme un bolide et reste au beau milieu de la piste!! Quant à l'homme, je ne parvins jamais à le cerner vraiment. Manuel Fangio est resté pour moi un personnage indéchiffrable… »— Enzo Ferrari

 

La course qui reste dans les mémoires

La course qui illustre le mieux sa carrière est celle du Grand Prix d'Allemagne au Nurburgring 1957 . Ferrari avait Peter Collins et Mike Hawthorn rangés derrière lui et Maserati essaya de faire démarrer Fangio avec une charge d'essence légère en espérant qu'il prendrait de l'avance puis qu'il referait le plein et repartirait ensuite en tête. Mais à la suite d'un arrêt trop lent, Fangio perdit 45 secondes quand il revint sur la piste et il fut forcé de piloter comme un fou pour rattraper les deux Britanniques. Et, évidemment, Fangio transportait alors une charge de carburant plus lourde que celle de ses adversaires. Il commença à gagner six secondes par tour sur les Ferrari, puis davantage ensuite. Il dépassa largement Collins et, avec un tour et demi qui restait, il força son chemin pour dépasser Hawthorn. C'était une performance des plus époustouflantes.

 

La concurrence ... 

Stirling Moss était le seul pilote réellement capable de lui donner du fil à retordre.

Moss battit Fangio au dernier tour d'un superbe Grand Prix de Grande-Bretagne en 1955, et on se demande encore maintenant si le grand homme ne lui a pas laissé la place.

Fangio se retira comme champion régnant, titre que Hawthorn reprit à la fin de la saison

 

1958, lors de son dernier Grand Prix à Reims, retardé par des ennuis d'embrayage, le vainqueur du jour Mike Hawthorn refusera de lui infliger un tour de retard en fin de course. « On ne prend pas un tour à cet homme-là » Mike Hawthorn 

 

1ère en Formule 1 

L'Automobile Club d'Argentine pour développer le sport auto dans son pays envoya en 1948 ses meilleurs pilotes en Europe. C'est là qu'on demande à FANGIO de remplacer en dernière minute Maurice TRINTIGNAN pour le Grand Prix de France à Reims. (abandon sur casse mécanique)

 

1er championnat du monde de Formule 1

 1950, Fangio termine vice-champion à 3 pts de son coéquipier de l'écurie Nino Farina. 

 

Dernière course en Formule 1 :

1958 Grand prix de France à Reims (4ème place) 

 

 

"vous devez toujours vous efforcer d'être le meilleur,

mais vous ne devez jamais croire que vous l'êtes"

Juan Manuel FANGIO 

 

Fangio Juan Manuel; le meilleur pilote de tous les temps

Tour de circuit avec Fangio

Date de dernière mise à jour : Mar 06 fév 2018